Dans le sens de la marche

This bodes some strange eruption to our state.

Cette nuit, enfin, j’ai bien dormi.

Ma fille est partie hier à Eurodisney

Et dans le lit, cette nuit, elle ne m’a pas donné de coups de pieds.

I am thy father’s spirit ;

Ce matin, au réveil, j’ai pu lire.

Il me reste quatre heures avant de quitter Paris,

Dans la chambre mansardée de mon adolescence, j’ai écouté la pluie.

Doom’d for a certain term to walk the night,

Ma fille a passé une semaine ici,

Chez ma mère, et moi trois jours, trois nuits,

De vacances à Paris, dans la fumée, les parcs, le vent, la pluie.

And for the day confined to fast in fires,

Aujourd’hui elle est chez Mickey,

En compagnie de son autre famille, elle doit bien s’amuser,

« Tout est très bien sécurisé là-bas », répétait son grand-père au moment de partir.

Till the foul crimes done in my days of nature

J’ai trouvé un exemplaire d’ Hamlet,

Marqué par des post-its que j’ai collés quand j’étais étudiante,

Et un livre de Pierre et le loup, à donner à l’enfant qui attend mon retour.

Are burnt and purged away.

En descendant, dans la cuisine, il y avait

Le jus d’un pamplemousse pressé par mon jeune frère,

C’est pour toi, a-t-il dit, avant de m’embrasser et de partir faire des maths à Jussieu.

My lord, I came to see your father’s funeral.

Avant-hier au café, ma fille, assise en face de moi,

Buvait un sirop de menthe à l’eau en mordillant sa paille,

« Je t’aimerais même quand tu seras morte » a-t-elle dit en me prenant la main.

Suit your action to the word, the word to the action.

Hier soir, assise à table, devant les iris et les mimosas,

Ma mère pleurait. Elle avait appris dans la journée qu’un ami,

Malade depuis longtemps d’un cancer, avait perdu une jambe, amputée.

There is a willow grows aslant a brook,

Au jardin des Plantes, ma fille courait entre les massifs.

Elle voulait me conduire à la grande serre pour me montrer les orchidées,

Qu’elle appelait « ortensiés » : « Maman, allez, cours, cours, viens voir les ortensiés. »

That shows his hoar leaves in the glassy stream ;

Au Palais de Justice, mon autre frère, en robe noire,

Cherchait des yeux notre père dans la salle, inquiet de ne pas le voir.

Puis il s’est levé de son banc et est allé prêter le serment de ceux qu’on appelle à l’aide.

For some must watch, while some must sleep :

Dans la bibliothèque, les jeunes membres du corps,

Se levaient à l’appel de leur nom et venaient dire où ils allaient travailler,

Droit des affaires, droit fiscal pour l’essentiel. Un seul ferait du droit des étrangers.

Thus runs the world away.

Quand il était enfant, dans un spectacle à l’école,

Mon frère a joué l’avocat de Renard, ses parents avaient oublié son costume,

Et au lieu de dire « Renard est un bouc émissaire » il a dit « Renard est un bouc-misère »

What would you undertake,

Samedi soir, rue de Tolbiac, une amie fêtait ses 40 ans,

Il y avait beaucoup d’anciens amis du collège franco-britannique,

Rescapés pas encore bien remis du naufrage de l’Europe où ils ont étudié.

To show yourself your father’s son in deed

Elena et Marcello sont restés à Paris, ils ont un fils de 6 ans,

Qui ne dort pas très bien. Mais le soir du 13 novembre, il n’a rien entendu.

Bien qu’ils habitent dans la rue même, ni les cris, ni les sirènes n’ont pu le réveiller.

More than in words ?

Même s’ils vivent ici, ils ne peuvent pas voter,

Et contemplent, impuissants, les xénophobes dresser leur banquet,

Pendant que des voisins leur disent qu’ils s’abstiendront pour faire tomber les masques.

To cut his throat i’ the church.

A la gare, j’achète un petit ours en chocolat pour l’enfant que je vais retrouver,

Puis dans le train je m’assied, dans le sens contraire de la marche.

Les éoliennes tournent et nous nous éloignons des ruisseaux de Paris.

Le loup, se sentant pris, se mit à faire des bonds sauvages pour essayer de se libérer.

Un message m’informe que ma fille est en train de déjeuner avec Cendrillon.

Mais Pierre attacha l’autre bout de la corde à l’arbre, et les bonds que faisaient le loup ne firent que resserrer le nœud coulant.

Le siège en face de moi est vide.

« Ne tirez pas. », leur cria Pierre.  « Petit oiseau et moi, nous avons déjà attrapé le loup. Aidez-nous à l’emmener au jardin zoologique. »

Un peu avant d’arriver dans ma ville, je me lève et change de place, pour être dans le sens de la marche.

Le Grand-Père, mécontent, hochait la tête en disant : « Ouais ! Et si Pierre n’avait pas attrapé le loup, que serait-il arrivé ? »

Hamlet disait que l’essentiel, c’est d’être prêt.

Et si vous écoutez attentivement, vous entendrez le canard caqueter dans le ventre du loup, car dans sa hâte, le loup l’avait avalé vivant !

28 février 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s